Accueil / Présentation de l’unité

 

logo umr6521V2whitte

Le laboratoire de « Chimie, Electrochimie Moléculaires et Chimie Analytique » (CEMCA) est une Unité Mixte de Recherche de l’Institut de Chimie (INC) du CNRS et de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), UMR 6521 CNRS-UBO. Il est localisé, à Brest, sur le site de l’UFR Sciences et Techniques et fait partie de « l’Institut Brestois Santé, Agro, Matière » (IBSAM-UBO).

Il est rattaché à l’École Doctorale « Santé, Information, Communication, Mathématiques, Matière» (SICMA, ED 373) et à l’ED 3M (Matière, Matériaux, Molécules) de la COMUE UBL (Université de Bretagne-Loire) à partir de septembre 2017. Il est rattaché aux sections 14 (principale) et 13 du Comité National de la Recherche Scientifique, et ses enseignants chercheurs relèvent des sections 31 et 32 du Conseil National des Universités.

Ce laboratoire (UMR 6521 CEMCA) a été créé en 1996. Il résulte du regroupement, en 1981, en une seule Unité de Recherche Associée au CNRS (URA 322) de quatre équipes possédant des compétences en chimie organique, chimie inorganique, chimie-physique, chimie analytique et électrochimie. Depuis 2008, date à laquelle l’équipe de chimie hétéro-organique (EA936) l’a rejointe, l’Unité regroupe la majeure partie de la Recherche en Chimie à l’Université de Brest. L’UMR 6521 constitue le principal adossement à la recherche du Département de Chimie de l’UFR Sciences et Techniques et ses enseignants chercheurs portent la totalité de l’offre de formation en chimie de l’UBO, hors domaine marin.

Cette Unité de recherche, historiquement pluridisciplinaire en chimie, possède des expertises reconnues en chimie de coordination, chimie organométallique, chimie organique, électrochimie et chimie analytique.
Ses thématiques de recherche se situent à l’interface des sciences du vivant et de la physique.
Elle aborde, en raison de son expertise en chimie de coordination et en électrochimie, des thématiques concernant la conception et l’étude des propriétés redox de molécules inorganiques biomimétiques pouvant trouver des applications dans le domaine de la catalyse et de l’énergie. Son positionnement sur ces développements bio-inorganiques est unique au niveau de la Bretagne et des Pays de la Loire.
L’unité possède également une identité forte et une expertise unique dans le domaine de la synthèse organique et du développement de chélates azotés et de molécules amphiphiles phosphorés ce qui lui permet, en collaboration avec différentes équipes INSERM, de se positionner sur des applications dans le domaine de la santé concernant l’imagerie médicale, la vectorisation, les traitements anticancéreux mais également le développement de nouveaux matériaux.

Enfin, l’unité se place également dans le domaine des matériaux à propriétés commutables, domaine dans lequel elle a su se montrer compétitive et acquérir une reconnaissance importante.

Le laboratoire aborde le contrat 2017-2021 fort d’un personnel permanent comprenant 21 enseignants-chercheurs, 3 chercheurs CNRS, 5 ITA CNRS, 7 IAT-Université et de près d’une trentaine de membres non permanents (émérites, doctorants, post-doctorants, CDI, M2 stagiaires et autres visiteurs).

Il est structuré en deux équipes :

-Chimie Inorganique et Electrochimie : Bioinorganique et Matériaux Moléculaires (CIEL)
-Chimie Organique, Santé et Matériaux (COSM)